Vitesse de chargement et SEO : ce qu’il faut savoir

Améliorer la vitesse de chargement d’un site constitue une préoccupation majeure pour un bon référencement SEO. Également incontournable pour l’attractivité du site, la vitesse de chargement doit faire l’objet d’un soin tout particulier pour la mise en œuvre d’une stratégie SEO

L’expérience vécue par l’internaute est, en effet, toujours davantage prise en compte pour le ranking opéré par les algorithmes Google. La pertinence du contenu entre en concurrence avec la qualité du contenu. Le géant californien réaffirme régulièrement, au gré des évolutions, sa volonté de renforcer l’expérience utilisateur. 

Les chiffres sont, à ce titre, particulièrement révélateurs puisqu’en 2017, Google annonçait que plus de la moitié des internautes faisaient le choix de fermer la page lorsque celle-ci prenait plus de 3 secondes à se charger. En intégrant la vitesse de chargement aux critères SEO, s’en est suivi une dégradation importante du positionnement et une perte de visibilité des pages trop lentes. 

Pourquoi adopter une stratégie d’amélioration de la performance d’affichage ? 

Officiellement devenu un critère de positionnement dès 2010 sur ordinateur, après l’extension dédiée à la performance baptisée Page Speed. Depuis 2018, il s’est également imposé sur mobile dans la mesure où les navigations sur mobiles sont en passe de dépasser celles sur ordinateurs. Désormais, il n’est plus question de faire l’impasse sur ces considérations tant les utilisateurs actuels des navigateurs web sont en recherche constante d’immédiateté et d’efficacité. 

Les avantages d’une stratégie SEO prenant en compte la vitesse de chargement sont donc multiples : 

  • Optimiser le référencement naturel.
  • Favoriser une bonne expérience utilisateur.
  • Augmenter le taux de conversion.
  • Diminuer le taux de rebond.
  • Améliorer le crawl du site.

Quelles recommandations respecter pour améliorer la vitesse de chargement ? 

  • L’hébergement est le premier critère d’optimisation sur lequel se pencher pour améliorer la vitesse de chargement d’un site. La performance du site dépend, en effet, en grande partie de la solution d’hébergement choisie qui doit être adaptée, notamment en fonction de l’audience. Avoir un serveur rapide et localisé à proximité de votre audience cible.
  • La compression des images et de différents autres fichiers permet de réduire nettement le poids des pages pour en améliorer la vitesse de chargement, il convient donc d’y prêter attention et notamment de choisir le bon type de fichier image (JPEG, PNG, GIF, etc). Les images doivent, en outre, faire l’objet d’une dimension adéquate.

  • L’implantation d’un CDN (Content Delivery Network) permet de stocker vos fichiers multimédias sur un autre réseau. Cette solution peut permettre d’économiser jusqu’à 60% de bande passante. Elle peut également s’avérer efficace pour faire face aux pics de trafic.

  • La mise en cache des ressources de la page permet de stocker les données d’une page évitant ainsi de devoir systématiquement recharger le contenu à chaque visite d’un utilisateur. Mettre un site en cache a ainsi l’avantage de moins solliciter le serveur.
  • L’utilisation du format AMP (Accelerated Mobile Pages) est utile dans la mesure où elle est conseillée par Google pour améliorer la vitesse de chargement d’un site sur mobile. 

Désactiver les plugins non exploités permet de ne pas ralentir inutilement le temps de chargement d’une page.