Ux Design et Google : le nouvel algorithme Core web vitals en 2021

C’est une révolution qui s’annonce dans le monde du SEO puisque désormais, il convient d’intégrer des considérations d’Ux Design pour plaire au nouvel algorithme Core web vitals de Google, opérationnel dès 2021. L’UX Design, que l’on traduit en français comme l’expérience utilisateur, s’analyse comme une approche de marketing digital consistant en une optimisation d’un site. 

La prise en compte des critères d’Ux Design va permettre d’améliorer l’expérience utilisateurs des sites internet afin d’optimiser les tunnels de conversion et de transformer les leads en clients. Cette mise à jour de l’algorithme Google va-t-elle bouleverser le ranking Google ? Quels sont les critères à assimiler ? 

Ce que va changer le nouvel algorithme Core web Vitals de Google 

Le projet Core web vitals s’inscrit dans une mise à jour de l’algorithme nommée Google Page Experience. Elle renforce la prise en compte de certains critères tels que la capacité mobile-friendly d’un site, la sécurisation de la navigation, le critère HTTPS. Elle intégrera, en outre, des facteurs UX, dès 2021, afin de jauger de la pertinence d’un site. 

L’expérience d’utilisation ressentie par l’internaute lors de son interaction prendra une place croissante. Néanmoins, il s’agit, initialement, de considérations marketing et non pas SEO. L’intérêt principal de l’UX reste de générer de la conversion. 

Ainsi, bien que vous ayez tout intérêt à intégrer au maximum ces signaux, l’algorithme Google se concentrera principalement sur trois facteurs : 

  • L’expérience de chargement ou Largest Contentful Paint (LCP), 
  • L’interactivité ou First Input Delay (FIP) 
  • La stabilité visuelle du contenu des pages ou Cumulative Layout Shift (CLS).  

En mesurant l’expérience de chargement, Google s’intéresse à la vitesse de chargement perçue, étant considéré qu’un site doit être en mesure de charger la majeure partie et l’essentiel de son contenu dans les 2,5 premières secondes qui suivent l’ouverture de la page par l’utilisateur. 

Le critère de l’interactivité se concentre sur le temps de réponse apporté à un clic de l’internaute. Il doit être inférieur à 100 millisecondes pour satisfaire la nouvelle mise à jour de l’algorithme Google. 

Enfin, la stabilité visuelle a pour objectif de quantifier la fréquence à laquelle l’internaute subit un changement de mise en page involontaire. Il s’agit de tarir les décalages de mise en page soudains qui affectent l’expérience utilisateur. 

Le SXO pour optimiser votre stratégie marketing

Le SXO, Search eXperience Optimisation, mariage du SEO et de l’UX Design, s’appuie sur la complémentarité des deux processus. Cette nouvelle vision s’intègre dans l’idée de replacer l’internaute au cœur du processus. De même, il est toujours bon de garder à l’esprit que Google privilégie les contenus de qualité qui répondent aux questionnements posés par les internautes. L’algorithme Google veut s’effacer. Les sites ne doivent pas seulement penser à satisfaire l’algorithme, ils doivent, au contraire, penser à satisfaire l’utilisateur pour améliorer leur ranking. 

Les nouveaux critères d’indexation ne devraient pas bouleverser le positionnement des sites web. Pour autant, ils permettent de prendre conscience des nouvelles attentes propres aux clients d’aujourd’hui, en recherche constante d’immédiateté. Il est, à ce titre, important de rappeler que 88% des utilisateurs ayant rencontré un problème lors de leur navigation sur un site qui ne lui accordent pas de seconde chance.