Les business de la startup nation en 2021

Quels sont les business porteurs pour la startup nation ? Quels modèles économiques vont dominer en 2021 ? Manae Business fait le point. La tendance structurelle actuelle du marché européen valorise le positionnement B2B et les startups porteuses d’innovations technologiques prometteuses. 

Les startup SaaS, l’avenir de la startup nation en 2021

Les start-up SasS sont les licornes de demain. Leur dynamisme croissant, au cœur d’un contexte de crise, semble annoncer une nouvelle ère de la startup nation où la valorisation d’entreprises moins médiatiques éclipsent celle des start-up BtoC.

En ce mois de novembre 2020, Station F, l’incubateur de jeunes pousses initié par Xavier Niel, a dévoilé ses meilleurs espoirs pour sa promotion 2021 Future 40. 40 start-up ont ainsi été sélectionnées pour représenter le futur de la startup nation. Cette promotion fait la part belle à la tendance macroéconomique avec un taux largement majoritaire de 70% de start up spécialisées en solutions SaaS – software as a service ou éditeur de logiciel. 

Les influences de la crise sanitaire sur la startup nation 

La crise sanitaire amène à repenser les processus organisationnels des entreprises. Dans le domaine de la formation, du management et du recrutement, les besoins ont évolué. Ainsi, les startups qui créent des solutions innovantes ayant pour objectifs de répondre aux besoins des entreprises et de simplifier les processus ont le vent en poupe. 

Pour illustrer cette nouvelle dynamique, la promotion Future 40 de Station F met en avant la jeune pousse Updale qui tire profit de la réalité virtuelle pour renouveler le domaine de la formation professionnelle. Elle permet d’immerger les équipes, notamment les techniciens, dans un environnement, sans qu’elles ne soient présentes sur le site. 

A contrario, d’autres secteurs sont désormais moins porteurs. Il est possible de penser, par exemple, au Travel Techs qui vont devoir se réinventer pour continuer à être compétitives. 

Le boost des Legal Techs 

Chaque année, les start-up du droit soulèvent toujours plus de capitaux. Elles affichent une croissance exceptionnelle qui devrait se poursuivre en 2021. Ces entreprises, qui placent l’intelligence artificielle au service du monde judiciaire, forment un écosystème très attractif. La digitalisation des processus métiers du droit s’exerce principalement en ce qui concerne la rédaction d’actes et de documents juridiques en BtoB et en BtoC.

L’entrée remarquée des acteurs du monde du CBD

Les startup se sont saisies de l’opportunité quant à la recherche sur le cannabidiol, une molécule non psychoactive issue de la culture du chanvre. La prudence des organismes de réglementation avait pu en refroidir certains, mais le contexte, de plus en plus favorable, laisse la porte ouverte pour que des jeunes pousses prennent une grande part de ce marché émergent. Elles investissent dans la recherche pour démontrer l’innocuité du cbd au sein des produits alimentaires.

Le Hemp Industry Daily estime que les recettes  des produits dérivés du chanvre dépassaient déjà les 1 milliard de dollars, en 2019, et qu’elles atteindront les 10 milliards de dollars d’ici 2024. Il s’agit donc d’un business lucratif qui attire toujours davantage les entrepreneurs français.