SEO et UX Design : la rocket pour transformer plus

l ne suffit plus d’attirer les visiteurs sur un site, encore faut-il réussir à créer un tunnel de conversion des leads en clients et les fidéliser grâce à l’amélioration de l’expérience utilisateur. Pour ce faire, le SEO intègre désormais des considérations d’UX Design. L’UX, ou User eXperience s’intéresse, en effet, à la qualité de l’expérience vécue par un internaute dans ses interactions avec un site. 

Le SXO, la prise en compte de l’UX Design

Le SEO (Search Engine Optimisation), ou référencement naturel, reste un processus essentiel en ce qu’il permet d’améliorer considérablement la visibilité d’un site. 75 % des internautes se limitent à la première page des recherches Google, la recherche demeure le premier critère à respecter. Les techniques de SEO ont, ainsi, pour ambition d’attirer de nouveaux visiteurs en augmentant le trafic d’un site de 30%. Le référencement naturel se traduit par un travail, en profondeur ,et sur la durée, d’optimisation du champ lexical SEO ainsi que de perfectionnement des balises HTML. 

Si le référencement naturel ne doit pas être négligé, il n’est plus le seul à devoir être pris en compte. Google a annoncé un véritable bouleversement de ses critères ranking, effectif pour 2021, avec la mise à jour Core Web Vitals. Cette petite révolution dans la sphère du SEO a pour objectif d’intégrer des critères d’UX Design dans l’indexation des sites web en favorisant ceux qui offrent la meilleure expérience utilisateur. 

Le SXO, Search eXperience Optimisation, va ainsi s’imposer avec force en tant que fédération du SEO et de l’UX Design. Ce nouveau processus met en lumière la complémentarité qui existe entre ces deux techniques, tournées vers le Think User. Il devient déterminant pour une stratégie marketing réussie de mettre en place un tunnel de conversion efficace.  

L’alliance du SEO et de l’UX Design pour une stratégie marketing plus performante

Google accorde de plus en plus d’importance à la pertinence des contenus et au design des sites internet. Il ne s’agit que d’une prise de conscience des nouvelles habitudes des consommateurs, toujours en recherche d’immédiateté et de services adaptés et à l’écoute de ce qu’ils recherchent. En effet, c’est 88% des internautes qui ont rencontré un problème lors de leur navigation sur un site qui n’y retournent plus. Pour optimiser le tunnel de conversion, il est essentiel de se mettre en conformité avec les nouveaux critères d’indexation. 

Alors, quels sont les critères d’UX Design qui seront, à l’avenir, pris en considération par Google pour son ranking ? 

 

  • L’optimisation du temps de chargement et du temps d’interactivité pour une navigation fluide

 

4 secondes, c’est le temps moyen que l’utilisateur accorde à une page pour charger avant de la quitter. Le temps de chargement, y compris celui des animations, reste donc un élément primordial d’une bonne expérience de navigation. 

Pour assurer une fluidité optimale, il est important de perfectionner l’arborescence du site web et de limiter au maximum les obstacles à la navigation, prioritairement, les publicités et espaces vides. L’ergonomie du site doit, ainsi, être travaillée et favoriser des outils au premier rang desquels les CTA (Call To Action) ainsi que le maillage interne.   

 

  • L’adaptation du site sur mobile

 

L’importance d’un site “mobile friendly” est plus que jamais au goût du jour même si cette mise à jour de l’algorithme Google ne vise pas, cette fois-ci, expressément ce critère d’indexation. 

 

  • Peaufiner le design pour augmenter l’attractivité

 

Les internautes associent le design du site à l’image de marque. Un design soigné apporte de la crédibilité à un business en ligne. Les utilisateurs doivent avoir du plaisir à naviguer sur les différentes pages afin de développer une appétence pour les produits. Il est possible de jouer sur les effets visuels ainsi que sur des couleurs pour séduire le consommateur et susciter une conversion. 

 

  • Un contenu de qualité

 

La seule quantité ne prévaut plus sur la qualité. Le contenu est un facteur non négligeable qui permet de fidéliser une audience cible. Le recours à un content manager est alors recommandé. Il travaillera tout aussi bien sur le champ lexical que sur le confort de lecture et sur la hiérarchisation des informations grâce à une architecture structurée qui délivre rapidement l’information.