10 conseils pour rédiger un article de blog plus engageant

Selon une étude Search Engine Journal, le post de blog représente le contenu le plus efficace pour générer des leads pour 40% des marketeurs interrogés, loin devant tous les autres types de contenu.

Le blog occupe une place à part dans le paysage de la communication digitale, en particulier en B2B, et offre l’avantage de servir de multiples objectifs : la notoriété en faisant office de vitrine pour la marque, la visibilité en devenant un outil de référencement incontournable, l’acquisition en agissant comme un générateur de leads ou encore la fidélisation. Pour profiter au mieux de la puissance d’un blog, encore faut-il rédiger des articles engageants. Voici 10 conseils pour amplifier la portée de vos publications.

Nos conseils pour rédiger des articles de blog engageants :

  • Conseil 1 : La préparation, la clé du succès

La règle d’or pour un article de qualité, c’est d’éviter de travailler dans l’urgence. Une mauvaise préparation conduira à des ratés souvent évitables (fautes, mauvaise information, mise en page négligée…), et pourra être sanctionnée par les lecteurs par des commentaires critiques, voire par une baisse d’audience si cela a tendance à trop souvent se répéter.

Dans la mesure du possible, il faut tenter d’établir un planning éditorial homogène pour son blog et inclure ses articles dedans. Cela permettra à la longue d’avoir une vision globale des thématiques traitées, d’aborder différemment les mêmes sujets, d’équilibrer les problématiques, de varier les approches…

Afin de se mettre dans les meilleures conditions de rédaction, la veille est un exercice indispensable. Il est préférable d’alimenter ses connaissances par un processus continu plutôt que de recherche une masse d’informations une fois le sujet de l’article choisi. La veille sert plusieurs intérêts. Elle peut être synonyme d’inspiration pour les sujets de ses articles, permettre une connaissance pointue des actions de la concurrence, des sujets à éviter ou à traiter de manière originale.

De même, bien définir le moment clé pour publier son article en se basant sur un travail d’analyse en amont de son public et des précédents posts vous permettra de déterminer le moment idéal de publication.

  • Conseil 2 : Une rédaction « buyer persona driven » 

Ne perdez pas de vue que vous n’écrivez pas pour vous. Ce que vous produisez doit vous sembler agréable et pertinent à lire mais votre contenu a surtout pour vocation de capter une audience, de générer des leads et du trafic sur votre blog. Vous devez donc placer votre cible au centre de votre réflexion et tâcher de la définir le plus précisément possible en premier lieu.

En marketing, on appelle cela le buyer persona. Il s’agit de créer une représentation fictive la plus proche de votre lecteur type. On lui attribue une identité concrète (nom, âge). On le définit socialement (CSP) et culturellement (ses goûts et opinions politiques occupations) et on va jusqu’à imaginer ses centres d’intérêt, ses objectifs et ses problématiques.

  • Conseil 3 : Miser sur le titre et l’accroche de votre article

 En partant du constat général que les sollicitations sur support numérique augmentent de façon exponentielle, le temps consacré à chaque message, article, vidéo est de plus en plus réduit. Le meilleur moyen d’y remédier reste encore de capter l’attention du lecteur au premier regard et de l’intriguer juste après par une introduction pleine de promesses. Les techniques sont multiples et il n’y a pas de recette miracle mais s’il y une partie sur laquelle concentrer ses efforts rédactionnels, c’est incontestablement le titre et l’accroche.

  • Conseil 4 : Le fond pour la marque…

En ne maîtrisant pas votre sujet, il y a de fortes des chances que cela se remarque, voire même que cela engendre quelques commentaires désagréables. Plutôt que de vouloir dominer une problématique sur laquelle on a encore des lacunes, il est préférable d’accumuler suffisamment de connaissances sur un thème et de ne les distiller dans ses articles qu’une fois bien assimilées. En clair, s’en tenir à ce que l’on connaît sur le bout des doigts.

Assurez-vous aussi de la véracité de vos arguments et exemples. Quand vous illustrez vos propos d’une statistique ou que vous faites une référence, n’oubliez jamais de citer vos sources pour gagner en crédibilité et éviter toute polémique inutile.

  • Conseil 5 : … la forme pour les lecteurs

Si le fond compte, c’est avant tout la forme qui va séduire votre cible et l’inciter à s’intéresser à votre article. Ne négligez pas la mise en page en vous aidant d’un outil pour blogueur par exemple. Elle doit être attractive, lisible et aérée afin de favoriser les différents niveaux de lecture et il faut tâcher de rendre la lecture le plus agréable possible en l’agrémentant notamment d’images.

La qualité rédactionnelle doit également être au rendez-vous. Quoi de plus déroutant que de tomber sur un article captivant mais bourré de fautes ? Redoubler d’efforts pour rendre une copie impeccable est contraignant et chronophage mais inévitable. Travaillez aussi le style, un style affirmé qui rencontre son public, c’est une identité claire et un message plus facilement transmis.

  • Conseil 6 : Varier les plaisirs

Ce principe vaut pour bien des choses, notamment pour la rédaction d’articles de blog. Entretenir l’intérêt de l’audience via la diversification des contenus est fondamental. Les options ne manquent pas : article, infographie, cas client, livre blanc etc. En ne produisant qu’un type d’articles, le risque est tout simplement de créer de la lassitude et de voir une partie de l’audience déserter le blog.

Le rédacteur en tire également des avantages. Il évite de tomber dans une routine d’écriture, d’avoir un schéma type qu’il applique sans même s’en rendre compte. Il monte en compétence, surprend son lectorat, comble toutes les attentes…

  • Conseil 7 : Penser SEO

Pour offrir de la visibilité à votre blog, votre article doit être optimisé pour le référencement. Cela passe par un ensemble de techniques aux contours assez flous et en constante évolution, mais qui compte néanmoins quelques éléments incontournables :

  • mots clés : cherchez les mots clés pertinents et intégrez-les à votre article
  • titres : mettez en avant vos titres et sous-titres (h1, h2 et h3)
  • images : mettez des images et remplissez les champs qui décrivent l’image
  • backlink : Pensez au netlinking et créez des liens qui renvoient vers d’autres sites ou vers d’autres pages du blog
  • code : n’oubliez pas les balises (title, meta, texte alternatif de l’image etc.)
  • Conseil 8 : Se relire, se relire et se relire

Cela peut sembler superflu de le rappeler mais le travail de rédaction inclut une tâche souvent négligée et pourtant incontournable : la relecture. Il faut l’effectuer de manière assidue, quitte à recommencer plusieurs fois en focalisant sur différents éléments (grammaire/conjugaison, structure). Autre conseil utile : se servir de différents supports et relire une fois sur son logiciel de traitement de texte, une autre sur WordPress et encore une autre directement sur le site.

  • Conseil 9 : S’écouter

Même s’il existe une pléthore d’articles (dont celui-ci) qui exposent les meilleures techniques pour rédiger un article de blog, vous n’en trouverez aucun qui vous convienne intégralement. Pour la bonne et la simple raison que chacun d’entre nous possède un mode de fonctionnement qui lui est propre. Que ce soit en matière du choix du moment de la rédaction, d’environnement, d’outils, il est recommandé de favoriser ce qui vous place dans les meilleures conditions d’écriture. Vos articles porteront ainsi votre touche personnelle et vous aideront à vous démarquer.

  • Conseil 10 : Pousser votre article sur les réseaux sociaux et le suivre

Ça y est, l’article est prêt, il est beau et bien écrit. Le contenu vous semble digne d’intérêt grâce au travail de veille en amont. Vous avez trouvé un titre imparable pour attirer votre audience et pris en compte les différents éléments pour jouir d’un bon référencement.

Vous pouvez enfin publier votre article !

Après autant d’efforts, ce serait dommage qu’il ne trouve pas son public et ne soit lu que par un nombre minimum de personnes. Alors, une fois publié, n’oubliez pas de le promouvoir sur les réseaux sociaux à l’aide d’une plateforme de partage de contenus, de demander à ceux qui l’ont apprécié de le diffuser à leur écosystème… bref d’engendre de la viralité.

Et lui va continuer à exister sur la toile, à être consulté, à susciter des commentaires et des questions. N’oubliez donc pas de voir ce qui se dit et de répondre pour continuer à faire vivre votre article.

Vous êtes maintenant en mesure de tirer pleinement profit de votre blog grâce à des articles qui répondront à toutes les attentes : les vôtres, celles de votre audience et même celles de Google !

Bonne chance

L’équipe Manae Business

 

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone