Comment améliorer la portée de ses campagnes digitales (mailing, réseaux sociaux, newsletters) ?

Les campagnes digitales visent des objectifs précis. C’est leur portée qui permet de mesurer leur efficacité. Dans cette logique, comment optimiser la portée d’une campagne digitale ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas la première personne à s’être interrogée sur le sujet. L’agence de Marketing externalisé Manae Business vous apporte toutes les réponses à vos interrogations !

Comprendre l’importance de la portée d’une campagne digitale

Les campagnes digitales permettent à une marque ou à une entreprise d’aller au contact de son audience. Il peut s’agir d’un partage de point de vue, d’une opinion sur un sujet précis ou encore une nouvelle intéressante dans le domaine qui la concerne.

Cependant, il faut s’intéresser un tant soit peu à la perception de l’audience à laquelle on s’adresse si l’on veut espérer des résultats (commerciaux ou non) exploitables. Les campagnes digitales vous coûtent du temps, des ressources et souvent de l’argent, alors autant savoir si elles sont efficaces ou non. Ainsi, vous pourrez rectifier le tir si cela s’avère nécessaire.

À lire : Quel statut juridique pour ma start-up ?

Comment mesurer cette portée ?

Sur les réseaux sociaux, la portée des publications s’articule autour des interactions qu’elles ont avec l’audience. Sur LinkedIn et sur Facebook par exemple, il est possible de quantifier l’intérêt des personas grâce à l’utilisation de trois outils, à savoir le like, le commentaire et le partage. C’est dans cet ordre-là que les utilisateurs de ces réseaux sociaux manifestent leur intérêt pour le sujet évoqué.

Ils mettent un like lorsque leur contenu leur a paru intéressant, amusant ou autres, sans plus. Ils prennent le temps de commenter quand :

  • la discussion en vaut vraiment la peine ;

  • le sujet les concerne particulièrement ;

  • ils ont un avis précis ;

  • ils souhaitent apporter des précisions utiles.

C’est d’autant plus vrai sur les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn. En effet, les utilisateurs ne commentent que lorsque la discussion leur tient particulièrement à cœur. Quant au partage, c’est le Graal – ou pas. En effet, c’est une lame à double tranchant. Un utilisateur de réseaux sociaux peut partager une publication parce qu’il adhère au point de vue ou qu’il trouve le contenu intéressant. À contrario, il peut partager l’information pour la critiquer ou la tourner en dérision. Tel est le cas des publications ambiguës ou autres maladresses venant de votre Social Media Manager.

Dans une campagne digitale e-mailing, la portée se mesure plutôt en fonction du taux d’ouverture. Il s’agit plus précisément du ratio obtenu par rapport aux e-mails envoyés et délivrés et ceux qui ont été lus et ouverts.

À lire : Comment calculer le ROI lors d’une campagne de marketing ou webmarketing ? 

Optimiser la portée en choisissant le bon canal de communication

Commençons par les réseaux sociaux qui répondent à des codes bien précis. L’entreprise, la marque ou l’entité qui souhaiterait communiquer efficacement avec son audience devra alors toucher d’emblée la corde sensible.

Les textes, les infographies et les illustrations qui seront utilisés, seront déterminants et devront être choisis en fonction de la cible : plutôt photo, diaporama ou courte vidéo ? Plutôt un ton neutre et professionnel ou alors davantage de décontraction ? C’est ainsi et pas autrement que pourra se créer la convention entre l’émetteur du message et ses récepteurs, ce moment où ces derniers se sentiront concernés.

Une fois ce canal de communication défini, il ne restera plus qu’à évoquer les sujets qui intéressent votre audience, lancer des discussions qui peuvent les interpeller, asseyant votre notoriété au passage à travers vos interventions diverses.

Choisir le moment idéal pour publier du contenu

Il peut également arriver qu’une publication parfaite n’atteigne pas les objectifs escomptés en termes de portée. Pourquoi ? Parce que les publications ont une durée de vie limitée, notamment sur certains réseaux sociaux.

Sur Facebook, ce sont les utilisateurs qui choisissent s’ils veulent voir en premier les actualités récentes ou celles qui sont les plus populaires. Sur LinkedIn en revanche, le jour et l’heure de la publication sont déterminants. Un post peut apparaître sur la Timeline d’un utilisateur entre 5 et 15 minutes. Ceux qui ont moins de contacts le verront pendant environ 30 minutes. Au-delà, les publications plus récentes viendront « enterrer » celui-ci.

Pour que les publications aient une portée intéressante, deux solutions aussi pratiques l’une que l’autre, sont possibles :

  • Choisir le moment idéal pour publier.

  • Utiliser des hashtags de manière à permettre aux utilisateurs de retrouver la publication plus facilement.

Concernant les campagnes e-mailing, les hashtags ne changeront rien au taux d’ouverture. Il vous sera donc indispensable de déterminer avec le maximum de précision le moment où votre audience est la plus réceptive. Par exemple, il faut éviter les lundis matin où les gens sont submergés d’e-mails, où ils ont des réunions interminables. En effet, ce n’est pas le meilleur moment pour les contacter.

À lire : Quel est le rôle d’une agence de gestion de relations presse ? 

Se faire accompagner par des professionnels

Facile à dire, dira-t-on. Effectivement, la mise en œuvre de ces conseils prendra du temps. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il n’est ni facile ni rapide de cerner les attentes d’une audience lors de la conception d’une campagne digitale. C’est encore moins évident d’en connaître les habitudes, notamment les heures optimales d’ouverture d’e-mails ou les pics d’audience sur les réseaux sociaux.

La bonne nouvelle, c’est que bon nombre de professionnels peuvent vous accompagner dans cette tâche laborieuse. Chez nous par exemple, vous obtiendrez un encadrement personnalisé dans différents domaines, à savoir le marketing, la communication, le digital, l’inbound marketing ou encore l’événementiel.